Ici et maintenant

Groupe belge de la Fédération anarchiste

Pas de crise en vue pour BlackRock

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

BlackRock, la multinationale américaine spécialisée dans la spéculation et la gestion d'actifs, régit désormais l’équivalent du PIB (produit intérieur brut : valeur totale de la production de richesse à l'intérieur d'un territoire) additionné de la Grande-Bretagne, de la France et de l’Allemagne. Un dérisoire magot de 8680 milliards de dollars... ça jongle lourd ! Ce sont donc 1200 milliards de plus pour la pandémique année 2020. Juste pour situer l’truc : en 2019, le PIB de la Belgique était de 473,1 milliards d’euros... Et nous là-dedans ? L’austérité, un futur AIP (accord inter-professionnel) squelettique, des luttes bâillonnées et confinées, l’exploitation accrue des salarié.e.s, l’exacerbation de la concurrence, le renforcement de l’autoritarisme du capital et de l’État, la dégressivité du montant des allocations sociales,...

Avec la formation du capital financier, la richesse sociale se concentre de plus en plus entre les mains du petit groupe des monopolistes ultra-puissants. L’oligarchie financière règne sans partage sur l’économie des pays et se subordonne l’État bourgeois et lui dicte sa loi. Tout est lié. Et même si ça flanque la colique aux conformistes de tout crin, on termine par ce petit brodage de E. Armand: « Être anarchiste c’est nier l’autorité et rejeter son corollaire économique : l’exploitation. Et cela dans tous les domaines où s’exerce l’activité humaine. L’anarchiste veut vivre sans dieux ni maîtres ; sans patrons ni directeurs (...) »

Pas mieux, compagnon !

Banlieue rouge, Groupe Ici & Maintenant (Fédération anarchiste)





Ici & Maintenant en 2020, c’était…

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

Crise sanitaire ou pas, c’était déjà la crise sociale avant, ça sera encore la crise après. Enfin, après… On commence à écrire des trucs qui fichent les chocottes, d’ailleurs, du genre « s’il y a un après... » T’imagines ? Une société où les gens continuent à bosser, à l’baraque ou à l’usine, mais où y a pratiquement plus aucun loisir collectif à part le shopping (c’est ce qu’ils disent, hein !…), où tu dois compter sur les doigts d’une main le nombre de gens que tu peux convier sous ton toit, où les mesures antisociales se multiplient mais où t’as plus la possibilité de manifester, où on aurait un couvre-feu à 18h, 20h ou 22h, selon les pays… Dystopique, non ?

Alors en 2020, malgré les freins qui s’imposent à la militance, le groupe Ici & Maintenant a quand-même un peu remué les orteils :

  • 4 réunions de groupe

  • 1 déplacement d’un membre du groupe à la ZAD d’Arlon

  • Présence et soutien solidaire aux travailleurs et travailleuses en grève de Makro

  • Soutien solidaire aux travailleurs et travailleuses en grève de Carrefour Market

  • Participation à la manifestation de la Santé en lutte

  • Soutien à Georges Abdallah

  • Participation au rassemblement de soutien aux 17 syndicalistes condamnés (Charleroi)

  • Rassemblement contre les violences policières et les dérives fascisantes et xénophobes (Charleroi)


Signataire de :

  • Justice 4 Mawda

  • Stand Up (contre l’extrême-droite criminelle)

  • Carte blanche Stop à la criminalisation des militant.e.s contre les violences policières (initiative de Gauche anticapitaliste)


Publications du site : 24, dont :

  • Communiqués Ici & Maintenant + articles : 19

  • Communiqués Relations Extérieures de la FA : 5


Plusieurs articles et communiqués relayés dans le Monde libertaire papier et en ligne (œuvre de la Fédération anarchiste)

1 membre du groupe mandaté au Comité de rédaction du Monde libertaire


Pour 2021, on a encore des idées. Prends contact si ça t’intéresse. Faut pas avoir peur. On ne pose plus de bombes depuis longtemps et le couteau entre les dents, c’est juste pour jouer les costauds. Mais en vrai, on est des gentils garçons et des gentilles filles ! Ça n’empêche pas qu’on veuille faire la révolution, et pas juste pour rire.


Groupe Ici & Maintenant (Belgique) de la Fédération anarchiste

2020, une année pourrie, mais pas pour tout le monde

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

Tu veux rire un peu ? Commençons avec du factuel, relevé dans la presse qui donne des nouvelles du monde financier (Les Échos – lesechos.fr) : « Alors que des pans entiers de l'économie mondiale sont menacés par les restrictions d'activité pour lutter contre la pandémie, les milliardaires sont toujours plus nombreux et les montants si élevés qu'ils deviennent difficiles à appréhender. » En moyenne, les milliardaires ont vu leur fortune bondir de 14 % cette année en Europe, de 25 % en Amérique du Nord et de près de 50 % en Asie.

Année de merde, 2020 ? On a vu les gogos se souhaiter la bonne année en faisant le bras d’honneur à l’année écoulée, et que 2021, ça sera mieux. En fait, ça ne sera pas mieux, peut-être pas pire, parce que rien ne change, en fait, si on considère l’histoire récente. Y a des industriels qui sont sortis richissimes de la seconde guerre mondiale, même en étant dans le camp des vaincus. Quand y a du mou dans la société, y a toujours des petits malins qui tirent les marrons du feu et qui en profitent. Et tu sais quoi, le truc marrant ? T’en fais pas partie ! Alors oui, ça fait un brin tartir de voir que des grosses fortunes gonflent encore un peu plus quand toi, eh bien toi, déjà avant tu galérais, mais ça va pas s’arranger. Ton patrimoine est pas composé d’actifs cotés, suppose un peu. Les Bourses mondiales sont euphoriques, mais les centres culturels demeurent fermés, les théâtres, les cafés, les restos. Cherche un peu l’erreur. Et toi, tu bosses. Ou tu pointes.

Nous on sait que t’as un peu de mal pour payer ton loyer, que t’as envie de chialer lorsque tu reçois l’invitation à payer l’assurance de ta bagnole. Que tu galères pour trouver un taf décent. Ou que t’as l’impression de te faire bolosser dès que tu découvres le montant de ta facture de gaz-élec... Et pourtant, pour la première fois dans l'histoire du monde, cinq personnes possèdent des fortunes personnelles d'au moins 100 milliards de dollars !

Rien ne change, on a dit. Les riches deviennent plus riches. La nouveauté, c’est qu’ils deviennent tellement riches qu’ils finissent eux-mêmes par trouver cela étrange (sur Twitter, l'entrepreneur Elon Musk a réagi à l'annonce de la nouvelle qu’il était l’homme le plus riche du monde par un commentaire laconique : « Tellement étrange »). Étrange, oui, que ça se passe, que ça se produise, quand toi et d’autres avez du mal avec les fins de mois et qu’on vous dit : « Vous z’avez qu’à... »

On n’a qu’à, oui… Et on va y penser sérieusement.

Fil RSS des articles