Ici et maintenant

Groupe belge de la Fédération anarchiste

Quand les patrons se comportent en maquereaux

Rédigé par ici et maintenant 1 commentaire

Une grève des travailleurs et travailleuses a éclaté au Makro de Lodelinsart jeudi 25 février, en front commun syndical. Ce qui s’est passé dans cette antenne de la chaîne de magasins, loin de représenter un cas isolé, s’avère symptomatique d’une dérive maquerellienne de la dictature du patronat. Au turbin, les gagneuses, et si possible avec un compteur au cou ! Ce mépris des travailleurs et des travailleuses, à peine un an après le début de la crise sanitaire, laisse augurer d’un tournant décisif dans la lutte qui opposent les prolétaires à leurs ennemis de classe, patrons et bourgeois.

En un mot comme en cent, il s’agit de la vieille recette à l’œuvre depuis la nuit des temps : faire travailler d’avantage les ouvriers et ouvrières sans valorisation salariale à la clé. Autrement dit : travailler plus sans gagner plus… enfin, sans que ça rapporte un liard de plus aux travailleurs et travailleuses, mais pour augmenter les chiffres des directions et les dividendes des actionnaires !

Pour arriver à ses fins, chez Makro, on a mis au point un dispositif qui tient en peu de mots : d’abord, soumettre les équipes à un rythme de travail plus soutenu, par l’application d’une de ces trouvailles de petits génies de la rationalisation de l’exploitation : le logiciel TimeSkipper. Développé par des bullshit jobbers persuadés de devoir donner un sens à leur vie en faisant, à leur image, du job d’autrui un « job de merde », TimeSkipper règle le rythme de travail des ouvriers et ouvrières en leur expliquant mieux qu’eux-mêmes comment organiser leur planning. Un logiciel « qui nous dit comment faire le boulot, les palettes que nous faisons depuis plus de 20 ans ... Il nous dit quand pisser, quand manger, quand renseigner le client, quand l’aider tout simplement ... t’as pas intérêt à avoir la chiasse ou de tomber sur le client un peu âgé qui voudrait taper causette cinq minutes ! » Ô cette éternelle hantise patronale de se faire gruger par l’employé, qui lui vole les précieuses minutes de son temps d’exploitation !… TimeSkipper n’est qu’un des noms de l’oppression, paré des charmes de la technologie et de la rationalisation.

Ensuite, couper les représentants et représentantes syndicales de leur base. Facile ! Chacun, chacune devant rendre des comptes sur l’occupation et la rentabilisation de son temps de travail, impossible de t’entretenir avec ton ou ta déléguée, vu que ce n’est pas prévu dans cette petite merveille de logiciel !

Pour les représentantes et représentants syndicaux, vient ensuite le moment de la tentative pour initier un dialogue avec la direction. Mais là, c’est sur rendez-vous, avec une direction qui s’applique consciencieusement à faire la sourde oreille…. Le dialogue social, pour nos ennemis de classe, se résume et se résumera toujours à dicter leurs directives, afin d’augmenter leurs profits, face à des ouvriers et ouvrières censées répondre par un docile : « Oui, patron ! Merci, patron ! »

Eh bien, c’est un « Non » ferme et entier que l’équipe du Makro de Lodelinsart a fait entendre à la direction. Nous, anarchistes du groupe Ici & Maintenant (Belgique) de la Fédération anarchiste, apportons notre soutien à ces travailleurs et travailleuses dans leur refus de se laisser exploiter. Ce sont ces petits pas qui nous conduiront à un monde de demain émancipé de l’exploitation et du salariat. Désormais, nous aurons toujours un coup d’avance. Il ne s’agit plus simplement de sauver les droits acquis par nos luttes, mais de lutter pour un monde juste, une société autogérée, où l’entreprise appartient à celles et ceux qui la font tourner. Aujourd’hui, des piquets de grève isolés. Demain, le grève générale.


Groupe Ici & Maintenant (Belgique) de la Fédération anarchiste, 28 février 2021





Autour de Jeune Nation, la nausée abonde

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

La clique identitaire autoproclamée "Jeune Nation" ressort les vieilles ficelles inusables de la xénophobie anti-musulmane, parce que ça fonctionne encore, malheureusement. Pour nous, anarchistes, la place de ces nazillons reste la même : dans la poubelle des idéologies haineuses, dans les vieilleries les plus inadaptées à une société interculturelle qui va dans le sens de l'histoire.

A Lodelinsart et à Liège, les antifascistes de tout bord (le groupe Ici & Maintenant était présent) ont rapidement réagi en rappelant que l'extrême-droite n'est pas une option. La vigilance s'impose, devant le confusionnisme pataud de ces néonazis de pacotille, qui arborent sans vergogne le rouge et le noir des luttes contre le capitalisme et contre le fascisme sous toutes ses formes.

Belges, musulmans, avec un taf ou non, on fait partie de la même classe et nos ennemis communs sont le capitalisme, la bourgeoisie et le grand patronat, dont l'extrême-droite, sous couvert de passer pour des résistants, ont toujours été les valets et les chiens de garde obéissants.






Motion de soutien aux travailleurs et travailleuses des magasins Makro en grève

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

Samedi 10 octobre. - Les travailleuses et les travailleurs des magasins Makro ont lancé une grève afin de s’opposer à la nouvelle organisation du travail voulue par la direction. De manière autoritaire, le patronat veut imposer ce bouleversement en court-circuitant les syndicats et en refusant le dialogue avec le personnel. Avec celles et ceux qui créent réellement les richesses !

Héroïnes et héros hier, moins que rien aujourd’hui !

Sans aucune forme de discussion, sans aucune démocratie, le patronat prend des mesures qui :

• interdisent tout choix personnel au boulot. Le bien-être au travail, c’est pour quand?

• imposent la flexibilité, le stress et l’insécurité au travail

• poussent à l’obligation de la polyvalence (sans revalorisation salariale)

• font perdre des primes (de froid, de « tard »,...)

• brisent des équipes bien rodées

• engendrent de profondes modifications pour les travailleurs au niveau des horaires

• déstabilisent l’équilibre travail/vie privée

À Charleroi / Lodelinsart, la réussite du piquet de grève de ce samedi prouve que les travailleuses et les travailleurs sont déterminés, lucides et ingénieux.

Le personnel signale qu’il faudra compter avec lui ! Avec celles et ceux qui font tourner la société.

Le groupe Ici et Maintenant (Belgique) de la Fédération Anarchiste salue fraternellement et soutient totalement les équipes de travailleurs et travailleuses de ces supermarchés en lutte !

Fil RSS des articles de ce mot clé