Ici et maintenant

Groupe belge de la Fédération anarchiste

Les nantis se la coulent douce (et toi, tu galères)

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

Là-bas

Les riches sont des jobards ! Au deuxième trimestre de cette année, les bénéfices nets combinés des 2.542 entreprises mondiales (avec capitalisation boursière d'au moins un milliard de dollars) ont atteint le niveau record de 624,6 milliards d'euros... Ce grand patronat est indéfiniment arrosé par de l’argent collectif, par d’importantes mesures de relance budgétaire prises par les gouvernements et les États bourgeois pour « soutenir » la reprise économique.

Sur la période comprise entre juillet et septembre, les profits des exploiteurs devraient atteindre 678,2 milliards de dollars. C’est du cousu main ! Un paquet d’oseille. Par contre, d’autres sont à court de fraîche. En 2020, 720 à 811 millions de personnes ont été confrontées à la faim. Oxfam a estimé qu’entre 6.100 et 12. 200 personnes par jour ont pu mourir de faim des conséquences socio-économiques du coronavirus.

Toutefois, si l’on évalue l’insécurité alimentaire dans son acception la plus vaste, à savoir les difficultés d’accéder à une alimentation saine et équilibrée, ce sont en réalité 2 milliards de personne, soit environ le quart de la population mondiale, qui n’ont pas les moyens de se procurer une nourriture de qualité et suffisamment nutritive.


Belgique

On se souvient qu’en 2020, sans trop se mouiller, le patronat et les indépendants avaient reçu 11,7 milliards d’euros de l’État souteneur. Ceci indépendamment des 52 milliards tirés des systèmes de garanties (garanties bancaires) octroyés par les pouvoirs fédéraux et régionaux.

Les nantis font la ribouldingue pendant que tu rames.

Depuis des décennies, les entreprises sont dispensées de verser une part importante des cotisations de sécurité sociale à l’ONSS et bénéficient de milliards d’euros de subsides salariaux. Ça ne date pas d’hier ! Un exemple ? Les entreprises ont perçu 13 milliards d’euros de subsides en 2017... Voici les chiffres de la semaine ! Le mercantilisme ne profite qu’à une poignée de privilégiés. Les profits explosent, les pauvres en crèvent. On sait que ce n’est pas de la nougatine mais finissons-en avec ce système... Il ne mérite qu’une dégelée de parpaings !

Jean Passe et de Meyer,
groupe Ici & Maintenant (Fédération anarchiste)

Fil RSS des articles de ce mot clé