Ici et maintenant

Groupe belge de la Fédération anarchiste

Makro-Lodelinsart, les mobilisations paient !

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

Quelques jours se sont écoulés depuis le dernier débrayage des travailleuses et travailleurs du Makro de Lodelinsart (1er décembre 2021). Quelques avancées pointent le bout de leur nez, notamment :

- des aides en personnel pour certains secteurs en souffrance

- une sécurité Covid mieux adaptée

- le temps et les facilités nécessaires et correctes à l’exercice du mandat des déléguées et délégués syndicaux

Le personnel et les délégations resteront attentifs. Vigilants même !

Ce 6 décembre, toutes et tous seront en grève dans les rues bruxelloises à l’appel du front commun syndical. Une sorte de mise en garde contre les paroles en l’air !

Le groupe Ici & Maintenant de la Fédération anarchiste sera présent aux côtés de tous les travailleurs et travailleuses en lutte.



Soutien solidaire à la grève spontanée des travailleurs·ses de Makro - Lodelinsart

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

1er décembre 2021, grève spontanée des travailleurs·ses de Makro – Lodelinsart. Que se passe-t-il au Makro de Lodelinsart ? En quelques mots, voici les raisons de la colère des travailleuses et travailleurs qui ont décidé de partir en grève.

Le banc patronal :

- refuse de manière autoritaire la concertation avec les travailleuses, les travailleurs, leurs représentant.e.s et leurs délégations syndicales

- il repousse avec mépris le dialogue social

- le patronat veut imposer une solide polyvalence obligatoire tout en refusant le volontariat

- la direction veut créer une flexibilité à outrance en ajoutant ainsi du stress dans une période déjà préoccupante

- elle menace de sanctions toutes les personnes qui tentent de résister au système des polycompétences

Les travailleuses et les travailleurs dénoncent ces méthodes arbitraires et autoritaires. Celles-ci désorganisent complètement le travail, démotivent celles et ceux qui font tourner avec courage le magasin et qui créent réellement les richesses.

Ces travailleuses et travailleurs qui ont sacrifié une grande partie de leur vie au fonctionnement de leur boîte !

La seule priorité de Makro est la réduction des coûts ! Au détriment de l’accueil à la clientèle et du bien-être du « personnel ».

Makro appartient au groupe allemand Metro qui compte 150.000 salariés dans le monde. C’est aussi plus d’un milliard de bénéfice pour 2019, un chiffre d’affaires de 36,5 milliards d’euros... Donc, le pognon, ce n’est pas ce qui manque pour installer de bonnes conditions de travail, pour lutter contre le stress et la souffrance au travail !

Le groupe Ici & Maintenant de la Fédération anarchiste assure ces travailleurs et travailleuses en grève de leur complète solidarité.

Solidarité avec les grévistes des magasins Carrefour Market

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

Plusieurs magasins Carrefour Market, ont fermé leurs portes ce matin.

La centrale du groupe Mestdagh, située à Charleroi, a également débrayé. Avec un chiffre d’affaire tournant autour de 700 millions d’euros, les actionnaires sont franchement capables de satisfaire les revendications avancées par celles et ceux qui font réellement tourner la boutique !

La famille Mestdagh pèse 267 millions d’euros ... y a comme un malaise, non ?

Le groupe Ici et Maintenant (Belgique) de la Fédération Anarchiste soutient et salue celles et ceux qui ont eu le courage de lancer cette grève spontanée !

Ne confinons pas notre solidarité et nos révoltes !

Travailleurs et travailleuses des magasins Makro en grève - Acte 2

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

Samedi 17 octobre 2020. - Les tenaces travailleuses et travailleurs de Makro continuent leur action. Le groupe Ici et Maintenant (Belgique) de la Fédération Anarchiste les salue et leur souhaite un franc succès !

Le patronat refuse toujours la négociation avec les représentantes et les représentants du personnel et veut imposer ses mesures autoritairement en rejetant toute nouvelle « convention collective de travail ».

Là se trouve la spirale négative !

Rappelons que sans aucune forme de discussion, sans aucune démocratie, la direction et les actionnaires exigent des mesures qui :

• interdisent tout choix personnel au boulot. Le bien-être au travail, c’est pour quand ?

• imposent la flexibilité, le stress et l’insécurité au travail

• poussent à l’obligation de la polyvalence (sans revalorisation salariale)

• font perdre des primes (de froid, de « tard »,...)

• brisent des équipes bien rodées

• engendrent de profondes modifications pour les travailleurs au niveau des horaires

• déstabilisent l’équilibre travail/vie privée

Soutenez leur lutte !

Ne confinons pas nos revendications et notre solidarité !


Fil RSS des articles de ce mot clé