Ici et maintenant

Groupe belge de la Fédération anarchiste

Fanya Baron, il y a cent ans

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

Il y a cent ans, Fanya Baron mourait sous les balles des tchékistes, dans le cadre de la féroce répression que le régime bolchevique avait entreprise contre toutes les formes rivales de socialisme révolutionnaire. Parmi celles-ci, le mouvement libertaire ukrainien, à travers le groupe Nabat ou l’armée makhnoviste, était particulièrement actif. Fanya et son mari Aaron y avaient côtoyés nombre de compagnons et compagnonnes, Voline, Olga Taratuta, Senya Feshin… Et pour tous ces noms connus, combien encore d’autres anonymes ?

Alexandre Berkman a eu quelques contacts avec Fanya, suite à son évasion de la prison de Riazan et son arrivée à Moscou. Le projet de faire évader Aaron de la prison de la Tchéka se présentait sous de bons augures. Berkman raconte la dernière fois qu’il vit Fanya en liberté : « Le visage baigné de soleil, tout son être irradiait d’idéalisme. Son rire d’argent éclatait avec la joie de la jeunesse et l’amour de la vie, mais je tremblais pour sa sécurité à chaque fois que j’entendais des pas se rapprocher. ‘N’aie pas peur, me rassurait-elle avec un sourire, personne ne me reconnaîtra sous ce déguisement de paysan.’ »

Voici quelques éléments de sa vie et de son parcours d’activiste anarchiste, à travers un clip réalisé par nos soins, à la mémoire de cette infatigable militante !



Jean Passe et De Meyer, du groupe belge de la Fédération Anarchiste Ici & Maintenant


Fil RSS des articles de ce mot clé