Ici et maintenant

Groupe belge de la Fédération anarchiste

Lectures anarchistes • Les vieux fourneaux chiliens de Luis Sepulveda

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire

Notre compagnon Jean Lemaître propose sur le site du groupe Ici & Maintenant (Belgique) de la Fédération anarchiste, une série de chroniques littéraires que nous allons égrener au cours des mois prochains.

Lecture anarchiste : Luis Sepulveda, L'ombre de ce que nous avons été, Éditions Métailié, 2010

J'aime Sepulveda car ses ouvrages, tous, traitent peu ou prou de fraternité, d'engagements solidaires... en effectuant d'incessants allers retours entre l'intime des choses (la petite histoire) et le sérieux de nos utopies et actes de rébellion (la grande histoire).

Bien entendu, Sepulveda se base sur sa propre expérience, lui qui, communiste dans sa jeunesse, appuya de toutes ses forces le gouvernement d'Union populaire de Salvador Allende, puis fut contraint de s'exiler, tout en effectuant un long crochet par le Nicaragua, quand les Sandinistes se libérèrent par les armes de la dictature...

Puis, il y a ces autres versants lumineux de Sepulveda. Sa façon de raconter des événements sérieux en pratiquant l'humour et l'autodérision. Et son style : direct, clair, mêlant des expressions très populaires, d'argot chilien, à une langue riche de subtilités.

Mais j'en oublierais de planter le sujet de L'ombre de ce que nous avons été. J'en dirai dix lignes, guère plus, pour ne pas déflorer l'intrigue politico-humaine. Un trio d'anciens révolutionnaires des années Allende, après des années de galères en exil à l'étranger, sont revenus à Santiago du Chili. Ils ont beaucoup de mal à comprendre (et admettre) qu'au Chili, après l'ère Pinochet, a succédé le « tout au mercantilisme et au néo-libéralisme débridé ». Les trois n'ont plus beaucoup de cheveux sur la tête, ils ont vieilli, ils ont grossi. Certes, ils ont perdu leurs certitudes d'avant. Mais ils ont conservé toutes leurs illusions de jeunesse. Or voilà, ils aimeraient bien reprendre du service « révolutionnaire », mais comment, avec qui, pour quelle cause ? C'est alors que les trois amis sont discrètement contactés par un ancien militant surnommé « A SOMBRA », qui fut anarchiste et le reste, lui, et qui les convoque pour une mission d'éclat révolutionnaire dont il ne révèle pas l'objet.

Suspense, de bout en bout. Des sourires et des larmes...

Jean Lemaitre
groupe Ici & Maintenant

https://jeanlemaitre.com

Écrire un commentaire

Quelle est le deuxième caractère du mot 74avn ?

Fil RSS des commentaires de cet article