Ici et maintenant

Groupe belge de la Fédération anarchiste

Gouvernement Vivaldi, les quatre prochaines saisons en enfer

Rédigé par ici et maintenant Aucun commentaire
Communiqué de la Fédération Anarchiste / groupe Ici et Maintenant (Belgique)

Donc, voilà, un gouvernement est formé. La droite, le Parti Socialiste et Ecolo bras dessus, bras dessous. On nous promet le retour du cœur (après avoir saigné abondamment). On va feindre l’audace et le progressisme : une ministre transgenre, une femme socialo à la défense, des « visages de la diversité » à l’Asile et la Migration ou à l’Environnement, le frère de l’autre, l’ex-Première prodige, deux ou trois olibrius traînant quelques casseroles... Nouveau casting, même austérité.

Nous n’avons rien à attendre de ce gouvernement qui mettra en œuvre une politique en phase avec les intérêts de la bourgeoisie. Il ne peut en être autrement, c’est la classe possédante qui dirige la société.

Sous le parlementarisme, si tu es chagriné par le MR ... vote PS ! Lorsque t’es déçu du CDH, t’peux toujours choisir Ecolo ou pourquoi pas un parti xénophobe. Peu importe, l’essentiel pour le capitalisme, c’est que ce soit toujours la politique conforme à ses intérêts qui soit appliquée. Faisons court : s’en mettre plein la gamelle!

Dans ce contexte de crise et d’hostilité économiques mondialisées, ce sera la continuité de ce qu’ont imposé les gouvernements successifs : de nouvelles lois contre celles et ceux qui bossent pour adapter le travail au plus près des exigences du capital, plus de précarité, de pénibilité, de la flexibilité et de la domination sans fin.

Ce sera le démantèlement des amortisseurs sociaux et les tentatives de reprendre les avantages que le patronat et les pleins aux as avaient concédés durant les périodes prospères pour maintenir la paix sociale.

Le groupe « Ici et Maintenant » de la Fédération Anarchiste s’en tiendra à ses Principes de base : « Nous devons faire en sorte que les classes sociales exploitées accèdent à la capacité politique nécessaire à leur émancipation. Ce sont les classes exploitées qui réaliseront la société anarchiste, car les exploiteurs ne se laisseront jamais déposséder et emploieront toutes leurs forces, même brutales, contre l’émancipation des travailleurs. La seule propagande des idées étant insuffisante, la participation aux luttes continuelles revendicatives et émancipatrices s’avère nécessaire pour que les individus veuillent toujours plus et mieux, jusqu’à atteindre une situation de rupture qui permettra leur émancipation totale. Nous devons inciter les travailleurs et l’ensemble des exploités à combattre les médiations qui vont à l’encontre de leurs intérêts de classe, et à opter pour l’action directe (c’est-à-dire pour des actions décidées et menées sans intermédiaire), et sa coordination sur le mode fédéraliste. »

Belgique, octobre 2020.


Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot eprhnb ?

Fil RSS des commentaires de cet article